Aux origines de la langue maltaise

Le maltais (en maltais : Malti) est une langue chamito-sémitique (afro-asiatique). Elle est rattachée à l’ arabe maghrébin. Elle est la langue nationale de Malte et, avec l’anglais, une des deux langues officielles du pays ; il est aussi une des 24 langues officielles de l’Union Européenne et la seule qui soit sémitique. C’est l’unique langue sémitique qui soit principalement transcrite sous sa forme officielle à l’aide d’un alphabet basé sur l’alphabet latin, enrichi cependant de diacritiques comme le point suscrit ou la barre inscrite.

L’origine de la langue est l’arabe sicilien, enrichi à partir de substrats italiens, dans une moindre mesure de français et plus récemment d’anglais . En raison de son origine arabe, le maltais est classé comme langue sémitique. En outre, le maltais est particulièrement proche de l’arabe tunisien, à cause du lien historique et la proximité géographique entre les deux pays.

Grande rue – Passage N°9

Trois grandes périodes peuvent être distinguées dans l’évolution de la langue maltaise : le maltais sémitique ou arabe maltais, jusqu’à l’expulsion des Arabes de Malte, le maltais ancien, jusqu’à l’officialisation d’un alphabet, d’une orthographe et d’une grammaire en 1934, et le maltais moderne parlé aujourd’hui dans les îles. Il est possible de remarquer au XXIe siècle l’apparition d’un maltais relâché, le maltish, sorte de pidgin de maltais et d’anglais.

10 – Liri

. Le maltais est aussi parlé en famille en France par les descendants de Maltais , qui avaient migré en Algérie et en Tunisie durant l’époque coloniale et, qui se sont installés en France après les indépendances successives.

 

 

L’email a bien été copié