Catégorie : Littérature arabe

Littérature arabe à l’époque de la jâhiliyya : Maymun-al-aacha

ميمون الأعشى   Maymûn Al-Aacha (590-629)ميمون الأعشى est un poète bachique né dans le village de Manfuha.Ce poète du VIIe siècle est un itinérant, surnommé “La cymbale des arabes”. Quasiment poète professionnel, il est l’auteur d’œuvres qui célèbrent les chefs de son temps, mais le panégyrique du prophète qui lui est attribué ne semble pas authentique. …

Littérature arabe à l'époque de la jâhiliyya

أدب عصر الجاهلية Les Arabes appellent cette période “Jâhiliyya” -Ignorance- du fait que l’on y ignorait l’existence d’un dieu unique ainsi que la religion monothéiste qui allait s’imposer définitivement par la suite. En effet, les tribus arabes de l’époque étaient polythéistes et adoraient notamment un Dieu quelles appelaient déjà Allâh, représenté sous forme de statues. …

Littérature arabe classique : histoire et auteurs

Littérature arabe classique : histoire et auteurs INTRODUCTION Dans ce dossier, nous proposons un panorama le plus complet possible de la littérature arabe pour les non initiés. Il s’agit de faire découvrir la littérature arabe sous ses multiples facettes à nos nombreux visiteurs, attirés d’abord par l’aspect “apprentissage de l’arabe” qui est notre spécificité. Bien …

Traduire la langue arabe

Difficultés inhérentes à toute traduction La traduction n’est pas une science exacte, loin de là. Il y a bien sûr des techniques, des règles que l’on apprend dans les écoles de traduction. Mais il y a aussi de grandes marges de manœuvre laissées au libre-arbitre du traducteur, ses intuitions, sa propre lecture du texte à …

Le soufisme dans la culture arabe

التصوف ومكانته في الأدب العربي soufi l’origine du mot est inconnue. Il existe plusieurs hypothèses à ce sujet, mais aucune n’a force de certitude. L’usage du mot ne s’est répandu qu’au deuxième siècle de l’Hégire (neuvième de l’ère chrétienne). Son sens a évolué au cours du temps. Il a d’abord désigné l’ascèse et la dévotion, …

Découvrir L’Égypte à travers la littérature

Alexandrie, années 30… Les Orphelins d’Alexandrie par Zeinab ZAZA J’ai grandi dans l’Alexandrie des années soixante, dans un immeuble où on pouvait entendre parler cinq langues, plus s’il venait des visiteurs chez l’une ou l’autre des familles qui vivaient là.C’étaient les tout derniers feux de la fameuse Alexandrie cosmopolite qui continue de faire rêver.Depuis longtemps …

Littérature arabe au féminin

  Nous avons aimé Sahar Khalîfa Un printemps chaudEdition Arabe  Dâr al-âdâbBeyrouth, 2004e-mail : d_aladab@cyberia.net.lb   Un superbe roman écrit par une palestinienne. Dans une langue magnifique, qui mêle astucieusement et à merveille un très bel arabe littéral -très accessible-  à ce que l’on appel aujourd’hui l’arabe « intermédiaire », en plus du dialecte palestinien, absolument savoureux et …