Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Les berbères, Saint Augustin… et l’arrivée de l’Islam

Devant l’intérêt suscité par le sujet “Saint-Augustin” et donc celui du judaïsme et du christianisme avant l’arrivée de l’Islâm au Maghreb et dans la péninsule hispanique ; nous publions intégralement la contribution précieuse d’une internaute qui nous fait l’honneur de suivre régulièrement nos publications .

Detail de “Saint Augustin (Sant’Agostino) d’Hippone) (Saint Augustine) (354-430 apres JC) – Fresque de Botticelli (Sandro Filipepi dit, 1445-1510)

“En fait certains étaient déjà convertis au judaïsme et au christianisme mais la majorité des ” amazighs ” ou Berbères étaient animistes . Le mithraisme (1) Perse était plus populaire que le christianisme . St Augustin l’était avant de rejoindre la religion de sa mère . Mais la conquête des musulmans a certes fait des morts ( 3 guerres pour arriver à les battre) mais la conversion a été rapide et pacifiste ; tout simplement parce qu’elle permettait aux gens de ne pas payer d’impôts et aux esclaves d’être affranchis . Il suffisait de répéter la profession de foi trois fois devant témoins et zou : finis les impôts pour les non musulmans et l’esclavage quitte à croire et pratiquer ce que l’on veut chez soi .”
—————————————————————————

Basilique Saint Augustin
Annaba (ex Hippone, Bône)


Nous ajouterons, pour être le plus complet possible :
– les romains n’ont jamais occupé la totalité du Maghreb et encore moins les régions sud semi-désertiques (Hauts-Plateaux) ou désertiques avec les immenses oasis où vivaient des populations berbères dont les fameux Touaregs encore présents de nos jours. Ils se contentaient de tracer des” limes” en se basant sur les reliefs, les rivières, en gros la géographie des lieux conquis, pour asseoir leur pouvoir sur les nouveaux territoires et permettre à leurs troupes d’y circuler et de faire régner l’ordre romain.

Limes romains. II-IIème siècle
wikipedia


Pour le Maghreb, très schématiquement, ils se sont contenté d’occuper surtout les régions nord du littoral, les plus fertiles.
Avec quelques incursions au Sahara.
– les berbères se sont peu christianisés et vivaient en gros en marge de la civilisation romaine à laquelle ils ne se sentaient pas appartenir, à l’intérieur et à l’extérieur des limes.
– en grande majorité animistes, ils comptaient parmi eux de nombreuses tribus judaïsées depuis des lustres.
– le mithraisme Perse était aussi bien répandu chez certaines tribus berbères que … chez de nombreux soldats romains !
– oui, la conquête arabo-musulmane ne s’est pas faites sans résistances et batailles livrées par les berbères. Comme toute conquête.
Napoléon n’est pas arrivé jusqu’en Russie avec des troupes armées de bouquets de fleurs ! Au Maghreb, et dans le reste de ce qui devint l’empire colonial Français non plus …
– oui, l’Islâm a très vite été adopté par les berbères pour les raisons évoquées plus haut par notre internaute et d’autres que nous aborderons plus tard. Grâce à l’extrême flexibilités des oulémas (docteurs de la foi) de l’époque.

Berbères touaregs


– nous confirmons : l’Islâm s’est répandu comme une traînée de poudre aussi bien vers l’Asie que vers le Maghreb puis l’Espagne et l’Afrique.
En revanche, l’arabisation au sens de la langue s’est faîte beaucoup plus lentement et laborieusement, du fait entre autre des discriminations que commettaient les nouveaux maîtres en termes de nominations aux postes les plus importants. Par exemple pour devenir officier supérieur et diriger des troupes musulmanes, ils privilégiaient des orientaux d’origine arabe ou déjà arabisés.

Légionnaire romain

De préférence de milieu “noble” (descendants de familles Omeyyades puis Abbassides). Tout berbère voulant exercer une haute fonction quelconque devait apprendre l’arabe !
D’où des résistances encore de nos jours , notamment en Algérie.
———————————————————–

(1)

Le mithraïsme — parfois mithriacisme  ou culte de Mithra (en persan : مهرپرستی ) est un culte à mystères apparu probablement pendant le IIème siècle avant J.C en Perse. Durant les siècles suivants il se propage dans tout l’empire romain et atteint son apogée durant le IIIème siècle. Ce culte est particulièrement bien reçu et implanté chez les soldats romains.

À la fin du IVème siècle, l’empereur Théodose entreprend d’éradiquer les religions autres que le christianisme. À la suite d’un décret de 391 les temples non-chrétiens sont détruits ou transformés en églises ; ce décret constitue l’arrêt de mort du mithraïsme.

Wikipedia

Cavalier arabe