Littérature arabe andalouse (2)

Littérature amoureuse

IBN HAZM :

Le Collier de la Colombe

___________________

Textes choisis et annotés par

Mahfoud Boudaakkar

 

——————————————————————–

الكـلام في ماهـية الحبّ(2)

ابن حزم الأندلسي

Propos sur l’essence de l’amour

و الحب أعزك الله داء عياء و فيه الدواء منه على قدر المعاناة و سقام مستلذ و علة مشتهاة لا يريد سليمها البرء ولا يتمنى عليلها الإفاقة يزين للمرء ما كان يأنف منه و يسهل عليه ما كان يصعب عنده حتى يحيل الطبائع المركبة و الجبلة المخلوقة .

خبر ، ولقد علمت فتى من بعض معارفي وقد وحل في الحب و تورط في حبائله و أضر به الوجد و أنضبه الدنف و ما كانت نفسه تطيب بالدعاء الى الله عز وجل في كشف ما به ولا ينطلق به لسانه ومان دعاؤه الا بالوصل و التمكن ممن يحب على عظيم بلائه و طويل همه فما الظن بسقيم لا يريد فقد سقمه و لقد جالسته يوما فرأيت من أكبابه و سوء حاله و إطراقه ما ساءني فقلت له في بعض قولي : فرج الله عنك فرأيت أثر الكراهية في وجهه وفي مثله أقول من كلمة طويلة : 

واستلذ بلائي فيك يا أملي          و لست عنك مدى الأيام أنصرف

ان قيل تتسلى عن مودته         فما جوابي الا السلام و الألفة

المؤسسة الوطنية للفنون المطبية -الجزائر– موفم – للنشر 1988

                                        ♥

 

___________________________________________________________________________________________________

Comment on s’éprend d’un seul regard.

Histoire :

Je la tiens de mon ami Abû Bakr Muhammad ibn Ahmad ibn Ishâq, qui le tenait lui-même d’une personne digne de foi, dont le nom m’échappe. C’est peut être le cadi ibn al-Hadhdhâ. Yûsuf ibn Harûn , le poète que l’on appelle al-Ramâdî, passait la porte des Parfumeurs à Cordoue , là où les femmes se réunissaient , quand il vit une jeune fille qui réconcilia d’un coup toutes les fibres de son cœur, et dont l’amour rassembla sous sa loi tout son corps pénétré . Il se détourna de la voie de la voie de la mosquée, et la suivit. Elle passa le pont et se dirigea vers ce qu’on appelle le Faubourg. Quand elle fut dans les jardins que les Banû Marwân (1) -Dieu ait leurs âmes- ont fait aménager sur leurs tombes, dans le cimetière du Faubourg, de l’autre côté du fleuve, elle laissa tomber son regard sur lui. Il était seul, à l’écart, sans autre pensée qu’elle . Elle aussi s’écarta pour s’adresser à lui : « Pourquoi me suis-tu ? Il lui dit son tourment . « N’insiste pas, reprit-elle. Ne cherche pas à me déshonorer. Tu n’as rien à y gagner. Ton désir est dans l’impasse. »

Statue de Ibn Hazm
Espagne
  • Je me contenterai de te regarder. C’est permis. Ô ma maîtresse, es-tu libre ou esclave ?
  • Esclave.
  • Quel est ton nom ?
  • Solitude.   
  • A qui es-tu ?
  • Tu es plus près de connaître le plus haut des cieux que de la savoir, sur Dieu. Ne me demande pas l’impossible.
  • Maîtresse, où te reverrai-je ?
  • Là où tu m’a vue, à la même heure et le même jour, vendredi  (2).

Et elle ajouta : «  T’en iras-tu ou m’en irai-je ? »

  • Va-t’en toi et que Dieu te garde.

Elle se hâta vers le pont et il ne put la suivre car elle se retournait sans cesse pour savoir s’il marchait sur ses pas. Quand elle eût passé la porte du pont, il partit sur ses traces, mais il s’enquit d’elle, en vain.

Abû ‘Umar -c’est-à-dire Yûsuf ibn Hârûn – disait : « Pa Dieu, depuis cette époque, j’ai hanté la porte des Parfumeurs et le Faubourg, et aujourd’hui encore, jamais je n’en ai eu aucune nouvelle, à croire que le ciel l’a dévorée ou que la terre l’a avalée. Mais dans mon cœur, ce qui reste d’elle brûle mieux que la braise ».

C’est cette Solitude, dont il a fait l’héroïne de ses poèmes d’amour. Plus tard, il en entendit parler dans un voyage à Saragosse qu’il avait entrepris pour elle. Mais c’est une longue histoire….

_________________

Traduction:

Gabriel Martinez-Gros

pp. 55-56

Sindbad, 1992


  • 1- Omeyyades
  • 2- C’est-à-dire le jour de prière où se rendait al-Ramâdî quand l’amour l’en détourna

 

Copyright Dilap. 2019. Toute représentation, traduction , adaptation ou reproduction, même partielle, par tout procédé, en tous pays , faite sans autorisation  préalable  est illicite et exposerait le contrevenant à des poursuites judiciaires. Loi du 14 mars 1957, alinéas 2 et 3  de l’article  41.

DILAP est une marque déposée .

 

 

 


 

 

L’email a bien été copié
 
L’email a bien été copié
L’email a bien été copié