Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Presse arabe, médias nouveaux, Télévisions

C’est lors de la guerre en Afghanistan en 2001 que l’opinion publique mondiale a découvert, ébahie, l’existence d’une chaîne transnationale d’information arabe, Al-Jazeera. Deux ans plus tard, sur le terrain irakien cette fois, elle se familiarisa avec d’autres networks arabes tels que Abou-Dhabi TV, Al-’Arabiya ou LBC-Al-Hayat. Pourtant les chaînes panarabes ne sont pas nées hier : elles apparaissent au cours des années 1990, peu après la guerre du Golfe. L’espace médiatique arabe s’est alors transformé de façon radicale pour mettre en compétition une pluralité d’acteurs : télévisions

hertziennes ou satellitaires, nationales, panarabes ou étrangères, publiques ou privées, généralistes ou thématiques, qui se sont multipliées de manière exponentielle et en un temps record. Une lutte d’influence est en cours pour capter l’audience arabophone : à côté des chaînes arabes, une chaîne américaine arabophone, financé par le Congrès, Al-Hurra (« La Libre ») a été lancée en 2004. La France veut proposer une alternative : elle projette le lancement prochain de la chaîne française d’information internationale.

Lire l’étude proposée par CNRS Editions

https://books.openedition.org/editionscnrs/2360

Lire également nos articles :