ARABE: auto-apprentissage & cours classiques avec un professeur

Dilap fait la différence

__________________

Voici en quelques points, clairs et concis, pourquoi DILAP crée la différence dans son approche de l’enseignement de la langue arabe aux publics « européens » ne parlant aucun dialecte arabe.

Notre ouvrage de référence Al-Manhaj est le fruit et l’aboutissement de trois ouvrages qui l’ont précédé. Les ouvrages précédents, conçus par M. BOUDAAKKAR, édités par le CNED (Centre National d’Enseignement à Distance) et l’IMA (Institut du Monde Arabe) sont devenus des références pour l’enseignement à distance.

 

L’ouvrage « Avec Mounira » édité par l’Institut du Monde Arabe a connu un succès incontestable durant de longues années dans les établissements scolaires aussi bien en France qu’à l’étranger. L’auteur a été un correcteur attitré du CNED pour les devoirs d’arabe par correspondance durant de longues années et s’est familiarisé avec tous les types de difficultés que peuvent rencontrer les auto-apprenants.  Al-Manhaj bénéficie donc de cette double expérience de l’auteur qui a permis de concevoir au final des ouvrages valables aussi bien pour des cours « classiques » avec un professeur que pour l’auto-apprentissage .

Si vous optez pour l’auto-apprentissage, vous ne vous retrouverez pas seuls avec votre ou vos ouvrages face aux difficultés éventuelles inhérentes à ce type d’apprentissage. (voir nos PACKS Dilap) Une aide en ligne permanente et gratuite vous est proposée. Il vous suffira de nous écrire pour nous exposer la difficulté rencontrée en donnant bien entendu le nom de l’ouvrage en question et le N° de page. Des réponses personnalisées vous seront adressée, avec des explications supplémentaires le cas échéant.

Voir notre Forum pour l’auto-apprentissage et l’aide gratuite en ligne:

Notre Forum pour l’auto-apprentissage de l’Arabe moderne avec aide en ligne gratuite

Importance de l’Arabe littéral moderne

L’Arabe littéral moderne est la « langue officielle  » de tous les pays arabes. De fait, elle est surtout la lmague de l’Etat et de ses administrations, celle du système scolaire, des médias écrits et audio-visuels,et bien entendu de la sphère du religieux, le Coran étant la source de ce que l’on appelle aujourd’hui l’Arabe moderne.

La langue arabe, du fait d’un problème de pluriglossie qui ne lui est pas propre d’ailleurs (l’Allemand, par exemple ou l’Espagnol connaissent le même phénomène) a malheureusement fait les frais –pour des raisons trop longues à évoquer ici- de l’ambiguïté « classique/littéral ». Dans les pays arabes, la langue, et cela est tout à fait normal, est enseignée comme langue nationale, d’abord comme langue tout court, hélas, dans un sens très classique –nous y reviendrons- puis comme véhicule pour toutes les disciplines aux programmes scolaires.

Nous accordons donc à l’Arabe littéral toute l’importance qu’il mérite; non seulement comme « langue de l’écrit » comme cela se fait hélas dans la plupart des systèmes scolaires dans les pays arabes, mais comme langue de communication orale. Tous nos ouvrages sont accompagnés de CD audio enregistrés avec des voix de natifs du Maghreb et du Moyen-Orient (pour les différences d’accent); Car la difficulté majeure dans l’apprentissage de toute langue étrangère réside dans l’écoute, la distinction des sons propres à la langue que l’on apprend, puis à la prononciation correcte, qui vient petit à petit avec de l’entraînement…

Du fait de l’omniprésence des dialectes, ce phénomène de pluriglossie n’a jamais réellement été pris en compte et donc a été géré pragmatiquement selon les pays et surtout laissé à la compétence des enseignants et leur savoir-faire personnel.

Comment enseigner l’Arabe comme langue étrangère à des francophones?

Cela va de soi, en principe: on ne peut enseigner dans un pays la langue nationale, déjà plus ou moins maîtrisée à l’oral dès l’enfance, de la même manière et avec les mêmes méthodes lorsqu’il s’agit d’enseigner une langue étrangère, besoin qui se manifeste généralement plus tardivement. En France, l’enseignement des langues étrangères, de façon « institutionnelle » commence avec le collège.

Le choix que nous faisons en France, notamment dans le système scolaire est aux antipodes donc de la démarche omniprésente dans les manuels en provenance des pays arabes, orientée vers la littérature , surtout classique (donc essentiellement vers la langue de l’écrit), la grammaire (de manière très classique); on privilégie l’Arabe en tant que langue de communication moderne, sans négliger le volet dialectal, autre facette de la même pièce.

Importance des dialectes

Comme on l’a vu plus haut, l’Arabe littéral moderne reste le domaine réservé de l’Etat, du système scolaire, des médias et de la religion. Mais les arabophones connaissent un phénomène (qui n’est pas propre à l’Arabe et que l’on appelle diglossie. C’est à dire qu’en fait ils maîtrise les deux registre de langue: la fusha (Arabe littéral) et la dârija (Arabe dialectal). Dans la réalité ils mélangent les deux, sauf dans les discours solennels politiques, religieux ou judiciaires. Cela amène peu à peu à utiliser ce que nous appelons « la langue intermédiaire », les locuteurs utilisant à la base leurs dialectes respectifs et puisant abondamment dans l’Arabe littéral tous le vocabulaire lié à la modernité et qui manque aux dialectes.

C’est pourquoi communiquer uniquement en Arabe littéral paraît quelque peu artificiel, voir anormal en dehors des cadres cités plus haut. La communication reste incomplète sans au moins une initiation à un dialecte.

C’est aussi la raison pour laquelle nous avons adapté notre ouvrage Al-Manhaj Littéral et avons conçu une méthode d’Arabe dialectal maghrébin, à partir de ce corpus.

Cette initiation au dialecte maghrébin et à ses variations locales – dialectes algérien, marocain et tunisien – n’est pas simplement une méthode phonétique enseignant par automatismes des mots et des phrases basiques sans contexte, ni explication grammaticale…
Elle permet de pratiquer l’Arabe dialectal de base dans des situations de communications fréquentes, en comprenant ses interlocuteurs et en étant capable de répondre correctement, y compris sur le plan de la prononciation, grâce au CD qui accompagne plage par plage toutes les étapes de l’apprentissage.

Attention: cette méthode n’est pas une méthode utilisant les caractères phonétiques latins; les bases de l’écriture et de la grammaire arabes sont obligatoires. Si vous ne remplissez pas ces conditions, vous pouvez commencer avec notre pack PACK-LD-02. Cet ensemble vous donnera les moyens d’utiliser efficacement notre manuel.

Cette introduction au dialecte maghrébin et à ses variantes locales – dialectes algérien, marocain et tunisien – n’est pas simplement une méthode phonétique enseignant par automatismes des mots et des phrases basiques sans contexte, ni explication grammaticale …
Ce manuel est basé sur notre méthode d’enseignement complète Al-Manhaj littéral . Il vous aidera à apprendre les dialectes avec la même rigueur méthodologique nécessaire pour toute autre langue moderne. Il vous fournira également une grammaire comparative entre l’arabe standard moderne et l’arabe dialectal. Cela vous permettra de découvrir la langue arabe à travers son utilisation réelle dans les pays du Maghreb.
Les variations lexicales tunisiennes et marocaines sont indiquées et expliquées chaque fois qu’elles diffèrent du dialecte algérien, qui est utilisé comme dialecte principal dans ce manuel.

 La progression pédagogique de nos manuels ne doit rien au hasard : elle obéit très succinctement à deux principes incontournables :

– la connaissance approfondie des spécificités des publics européens face à la langue arabe.

– le respect des directives officielles des programmes de l’éducation nationale, conformément aux directives européennes.

Ce sont les mêmes principes avec lesquels sont enseignés l’anglais ou d’autres langues vivantes.

Découvrez aussi notre manuel pour les niveaux intermédiaire et avancé :

Ce manuel suit le processus commencé avec Al-Manhaj 1 pour les débutants.
Al-Manhaj 2 est basé essentiellement sur ce qui est considéré comme des « textes authentiques », des échantillons de texte tirés de la littérature arabe contemporaine et classique et de la presse écrite.
Il est essentiel de continuer à étudier l’arabe parlé. Par conséquent, des bandes dessinées originales et des bandes dessinées inspirées de la littérature et des films apparaissent dans le manuel à intervalles réguliers.
Le manuel comprend un CD audio avec l’arabe parlé par des locuteurs du Moyen-Orient et du Maghreb.
Dans ce manuel, vous trouverez une méthode unique pour pratiquer vous-même vos compétences en rédaction et en traduction.

Pour passer à un niveau intermédiaire ou avancé:

Ce manuel suit le processus commencé avec Al-Manhaj 1 pour les débutants.
Al-Manhaj 2 est basé essentiellement sur ce qui est considéré comme des « textes authentiques », des échantillons de texte tirés de la littérature arabe contemporaine et classique et de la presse écrite.

Ce manuel suit le processus commencé avec Al-Manhaj 1 pour les débutants.
Al-Manhaj 2 est basé essentiellement sur ce qui est considéré comme des « textes authentiques », des échantillons de texte tirés de la littérature arabe contemporaine et classique et de la presse écrite.

Il est essentiel de continuer à étudier l’arabe parlé. Par conséquent, des bandes dessinées originales et des bandes dessinées inspirées de la littérature et des films apparaissent dans le manuel à intervalles réguliers.
Le manuel comprend un CD audio avec l’arabe parlé par des locuteurs du Moyen-Orient et du Maghreb.
Dans ce manuel, vous trouverez une méthode unique pour pratiquer vous-même vos compétences en rédaction et en traduction.Il est essentiel de continuer à étudier l’arabe parlé. Par conséquent, des bandes dessinées originales et des bandes dessinées inspirées de la littérature et des films apparaissent dans le manuel à intervalles réguliers.

Le manuel comprend un CD audio avec l’arabe parlé par des locuteurs du Moyen-Orient et du Maghreb.
Dans ce manuel, vous trouverez une méthode unique pour pratiquer vous-même vos compétences en rédaction et en traduction.

 

(188)